Paroles d'entrepreneurs

« Pour acquérir du trafic, il faut créer du contenu ». Olivier Lambert, l’expert du Web répond au Leg !

Olivier Lambert, expert mondial du Web suivi aux 4 coins du monde pour ses trucs & astuces qui font mouche, nous a accordé une belle interview.

Au programme un résumé de son parcours, des conseils très utiles pour tous ceux qui ne s’y connaissent pas tant que ça en stratégie marketing web, en référencement naturel (SEO) et qui ont envie d’en savoir plus sur celui qui les aide tant !

Une interview pleine de petites choses sympathiques à découvrir et à partager sans modération ! Nous avons tous besoin du web 😉 !

Basé au Canada, tu as réussi à atteindre une jeune rédactrice web vivant à Paris, qui commence à se pencher sur le SEO. Ca t’arrive souvent ?

Olivier : Bien sûr! Sur Internet, la barrière géographique ne joue pas un très grand rôle. Les moteurs de recherche tentent principalement de te montrer le meilleur contenu rédigé sur ce que tu cherches dans ta langue. La seule barrière sur le web est donc celle de la langue. Et je suis chanceux parce que le Français est sous-représenté sur le web, donc c’est relativement facile pour moi de me faire trouver, même si ma niche est très compétitive.

En deux- trois lignes, peux-tu nous tracer ton parcours jusqu’à aujourd’hui ?

Olivier : J’ai commencé à apprendre à programmer très jeune, j’ai lancé une entreprise de vente en ligne à 16 ans, j’ai fait un baccalauréat en communication et j’ai géré le marketing numérique de la plus grosse agence de voyages du Canada francophone. J’ai payé mes études en faisant du freelance pour des PME et j’ai créé un blogue pour documenter ce que j’apprenais. Ce blogue a ensuite gagné le prix de meilleur blogue au Canada sur le marketing.

Si tu avais 5 conseils à donner à un entrepreneur qui vient de créer son entreprise, qui ne connaît pas grand chose au référencement, et qui voudrait améliorer le référencement naturel de son site, que répondrais-tu ?

Olivier : C’est simple, mais long. Il faut recenser toutes les questions que le client type idéal peut avoir en lien avec son entreprise et y répondre à l’aide d’un texte d’environ 1600 mots qu’on va publier sur son blogue. Normalement, il devrait y avoir au moins une cinquantaine de questions comme ça. J’ai un article où j’explique justement comment faire tout ça. L’idée est d’être constant et d’y aller une bouchée à la fois. Faire un ou deux articles chaque semaine et ne jamais arrêter. C’est beaucoup de travail, mais c’est exactement pour ça que ça marche! Peu de personnes se donnent la peine d’écrire autant de contenu et Google fait vite la différence entre un site de qualité et un site de rédigé par des lâches.

Pour acquérir plus de trafic sur un site, quels sont les indicateurs à définir en priorité ? 

Olivier : Pour acquérir du trafic, il faut créer du contenu qui fasse en sorte que la personne fasse « wow, il faut que je montre ça à quelqu’un ». De cette manière, les journalistes et blogueurs sont plus susceptibles de mentionner votre site sur le leur, ce qui aide au référencement. Ça peut se faire par le biais de la richesse du contenu, de la personnalité derrière l’auteur qui transparaît à travers le texte ou encore à par le recensement d’informations surprenantes et nouvelles pour le lecteur. Mais surtout, il ne faut pas essayer de plaire à tout le monde. Les articles les plus consultés sont ceux qui polarisent le plus les opinions.

 

« Pour acquérir du trafic, il faut créer du contenu qui fasse en sorte que la personne fasse « wow, il faut que je montre ça à quelqu’un »

 

Comment adapter la production de son contenu pour améliorer son SEO ?

Olivier : La façon la plus rapide et la plus simple d’avoir plus de trafic organique sur ses articles est de faire de la recherche de mots clés avant de se mettre à la rédaction. J’ai un autre article où j’explique comment faire une bonne recherche de mots clés.

 

Capture d’écran 2016-02-18 à 10.12.01

 

Quand je suis allée voir ton site j’ai vu que la Favicon était un chat. Tu aimes les chats ? 

Olivier : Juste en image! Je suis convaincu que de petits détails comme le FavIcon, le message de confirmation d’inscription à l’infolettre (j’ai mis un pusheen), le message de bienvenue à l’infolettre (j’ai mis un chat qui se pète la gueule) sont tous de petits détails qui rendent l’expérience d’un site web mémorable. C’est ce qu’on appelle des Easter Eggs et l’exemple le plus populaire est celui de Siri. Google en a également plusieurs de cachés sur leur site… Parlant de Google, leur doodle quotidien est une autre façon de rendre l’expérience plus intéressante et de « surprendre » l’utilisateur.

 

Une belle satisfaction pour notre blog d’avoir dans ses colonnes une interview d’Olivier Lambert que nous remercions pour sa gentillesse et sa disponibilité malgré toutes les sollicitations qu’il reçoit ! 

Si vous aussi vous souhaitez compter parmi ses lecteurs assidus, rendez-vous sur son site internet, son compte Twitter @Olivier_Lambert ainsi que sa page Facebook « Olivier Lambert: Marketing, scotch et domination mondiale. » 

Merci Olivier et bon vent à toi sur la toile !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Aller à la barre d’outils