Internet ce Booster

Les tendances de la communication digitale 2014

Que vous soyez SARL, EURL  ou encore SCI,  une jeune entreprise n’a pas des moyens illimités pour communiquer. En tant qu’entrepreneur vous avez trop souvent le nez dans le guidon pour vous permettre de prendre le temps d’analyser les tendances, l’air du temps, les particules élémentaires d’un futur toujours trop fuyant que l’on aimerait mieux flairer. Mais l’avenir est un lieu commode pour y mettre des songes (Anatole France).

Et puis en attendant de songer, certains ont décidé de nous donner quelques clefs pour comprendre comment va se profiler 2014. Avec toujours en point d’orgue, un internet qui se rapproche des hommes à tel point que l’on confondrait presque digitale et real life. Le mythe de la réalité rejoignant la fiction n’est plus si mythologique que ça … Le Labcom nous en révèle le pourquoi du comment.

Ce laboratoire d’idées crée par de vrais passionnés est un lieu de rencontre des professionnels du digital, où s’est tenu la 7ème conférence des tendances de la communication et du digitale 2014 .

 Entreprenariat 2.0

Selon Minter Dial de chez Myndset, les métiers du numériques vont être de plus en plus transversaux et le digitale va ainsi intégrer des secteurs pluriels de l’entreprise. On apprend également que les outils de marketing comme Social Shaker vont automatiser les processus de campagne sur le web. Le risque de cet internet robotisé est de faire perdre le plaisir de navigation.  Un homme heureux est une barque qui navigue sous un vent favorable dixit un proverbe chinois.

Digital detox

Dès lors, le besoin de se déconnecter va entrer dans les moeurs selon Jérémy Abric. Il nous informe que 62% des internautes ont envie de se déconnecter. Cette tendance sociale va s’affirmer et les marques vont jouer la carte de ces « vrais moments » déconnectés du web. Des moments précieux dont nous gardons d’intenses émotions. Des émotions néanmoins monétisables.

Web émotionnel

La fondatrice de Minutebuzz et de 12goals.fr, Soraya Khireddine, explique comment les émotions que l’on partage, à travers les êmoticones notamment, donnent une cartographie des humeurs du moment sur un lieu précis. Cette étude des ressentis aiderait les politiques à s’adapter aux opinions. Car si tout le monde a toujours eu une opinion, aujourd’hui tout le monde en a une et peut la partager en pianotant quelques secondes son tweet sur un portable.

Ultra personnalisation

Le smartphone sera le support de l’ultra-personnalisation de la publicité. Mais il serait en quelque sorte un espion dont on tombe tous amoureux, « à la fois gardien et diffuseur de nos données personnelles » nous explique Christophe Lachnitt. Les « selfies » autoportraits de nos instants de vie montrent à quel point l’expression personnelle est exacerbée.

Les entrepreneurs pourront profiter de ces tendances pour tisser des relations plus fortes avec le client des liens plus profonds, plus intense, plus authentique. Et comprendre que rien ne vaut de véritables contacts privilégiés pour rester ancré dans le présent et faire évoluer son entreprise grâce à la fidélisation des consommateurs.

crédit photo : Flickr

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Aller à la barre d’outils