Conseils d'experts

Comment bien choisir le nom de sa société ?

Comme pour de jeunes parents, c’est une des questions les plus délicates que se posent les néo-entrepreneurs : quel nom choisir pour la nouvelle entité que l’on souhaite créer ? Quels critères prendre en compte ? Subtile alchimie commerciale, coup de coeur personnel, dénomination simplement pratique et efficace : toutes les possibilités existent dans le choix du nom de sa société. La dénomination sociale ou raison sociale, selon qu’il s’agit d’une société civile ou d’une société commerciale, est de toute façon un élément crucial de l’identité de l’entreprise. Il faut donc y apporter un soin particulier, voici quelques règles importantes et conseils pratiques dans cette étape fondamentale de la création d’entreprise.

L’efficacité marketing pour un nom d’entreprise impactant

Avant de choisir définitivement le nom de sa future entreprise il est essentiel d’avoir en tête un point juridique essentiel : la raison sociale ou dénomination sociale doit être bien distinguée de la marque ou de l’enseigne de l’entreprise. Concrètement qu’est-ce-que cela signifie ? Que la raison sociale est un nom à usage essentiellement administratif, qui sera exigé dans toutes les relations juridiques, par exemple avec le centre de formalités des entreprises, mais devra aussi figurer sur les documents commerciaux de l’entreprise. Il est toujours possible de communiquer sur une marque ou un logo plus attrayant que ce nom administratif, mais il faut savoir qu’il restera toujours au coeur de l’identité de l’entreprise. Dès lors, autant veiller dès l’origine, parfois au moyen d’enquête de marché et d’une fine analyse de la concurrence, à choisir le nom le plus convaincant, original et le plus efficace du point de vue du marketing.

Les erreurs à éviter lors du choix du nom de l’entreprise

La première erreur, et la plus évidente, à éviter est de plagier le nom de sa société sur des noms déjà existants. Cette pratique expose au risque d’être poursuivi pour contrefaçon ou pour concurrence déloyale et peut mettre en péril tout le business plan de l’entreprise nouvellement créée. Il convient donc de se démarquer suffisamment, autant pour maximiser sa stratégie commerciale que pour assurer la sécurité juridique de son entreprise. Ensuite certains noms sont purement et simplement interdits d’utilisation, ou plutôt limités aux activités réglementées. Par exemple, on ne peut librement se désigner comme “banque” ou “cabinet d’expert-comptable” si l’on ne dispose pas des autorisations nécessaires. Là encore, ce sont des erreurs qui peuvent coûter cher à l’entrepreneur qui les commet.

Quelles démarches ?

Une fois le nom choisi, certaines démarches permettent d’en faire officiellement la raison sociale ou la dénomination sociale d’une entreprise. Ce nom doit en particulier figurer dans les statuts de la société, qui seront déposés au greffe du tribunal de commerce et au centre de formalités des entreprises. La raison sociale, comme l’objet social ou encore le nom des associés, doit faire l’objet d’une publicité légale, c’est-à-dire être mentionné dans une annonce légale publiée dans un journal d’annonces légales. En cas de changement ultérieur de dénomination sociale, les mêmes démarches devront être effectuées. Il est conseillé de protéger la propriété intellectuelle de ce nom pour se prémunir de toute contrefaçon, ainsi que d’assurer la protection des marques qui pourront être développées par l’entreprise.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Aller à la barre d’outils