. Quel impact économique pour la coupe du monde 2018 en France ? - LEG un pied dans mon entreprise -
Presse et Actualités

Quel impact économique pour la coupe du monde 2018 en France ?

Cocorico ! La Coupe du monde 2018, avec ses images de liesse partout en France, restera pour longtemps dans le souvenir collectif des Françaises et des Français. Vingt ans après l’aventure des Bleus de 1998, la France a à nouveau posé son empreinte sur la planète football. Décrocher une deuxième étoile à broder sur le maillot tricolore n’est pas seulement un événement sportif: tous les experts et scientifiques s’accordent à dire qu’une telle osmose a des conséquences économiques, sociales et parfois même politiques pour le pays qui peut soulever le précieux trophée. En France, c’est la dimension de ces conséquences économiques qui suscite toujours l’interrogation et le plus de débats : quelles sont les impacts économiques exactes du superbe engouement suscité par la Coupe du monde remportée par l’équipe de Didier Deschamps ?

Un effet indéniable sur le moral des ménages

Tout le monde le sait, à commencer par les sponsors, marques, medias et même les responsables politiques, l’image associée aux vainqueurs d’une coupe d’une monde a un effet positif qu’il est précieux de capter. Véritable euphorisant, le parfum de la victoire peut générer des profits très significatifs et suscite, globalement, un pic de consommation lié aux achats coups de coeur : grands écrans TV, maillots et autres produits dérivés, fréquentation de cafés entre amis…Rien que pour les drapeaux, certains fabricants affichent des taux de croissance de leur chiffre d’affaires de 4000% ! Ce que les économistes appellent le “moral des ménages”, c’est à dire la confiance et l’humeur qui incitent plutôt à investir ou consommer, augmente généralement en flèche lui aussi.

Pour autant, il est difficile de quantifier très précisément la hausse de consommation directement corrélée à la victoire des Bleus en finale face à la Croatie. Certains économistes évoquent le chiffre de 0,2 points d’augmentation de la consommation. Cependant, il est difficile d’imputer ces dépenses d’été (loisirs, détente) spécifiquement à la Coupe du Monde. On peut aussi considérer qu’elles se substituent seulement à d’autres.

L’effet “Coupe du monde 2018”, plus fort dans le pays organisateur.

En 1998, la France avait enregistré, selon les observateurs, un gain de 6 points de croissance grâce aux exploits de Zidane et ses coéquipiers…mais aussi probablement grâce aux grands travaux d’infrastructures qui avaient été menés pour être pays hôte. Sans compter les retombées touristiques (nuitées, restauration, attractions…) des millions de personnes venues pour assister à la compétition ou pour découvrir le pays organisateur et champion du monde. Les retombées les plus réelles devraient donc être plutôt au bénéfice de la Russie, même si là encore, certaines études sur les Jeux Olympiques mettent en cause leur rentabilité globale.

Surtout, le contexte économique de la Coupe du monde est particulièrement important. En 1998, le Gouvernement Jospin avait décidé les 35 heures et une baisse massive des charges sociales. Ces mesures avaient évidemment un effet positif sur les salaires, le morale des ménages, la croissance et la consommation. En outre, dans le contexte actuel de faible croissance et d’inflation significative, il est peu probable que le seul effet “Mondial 2018” puisse susciter un impact majeur.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Aller à la barre d’outils