. Entreprendre : 7 voix intérieures vers le succès
Paroles d'entrepreneurs

7 voix intérieures vers le succès

Les premiers pas vers le vrai succès sont toujours à l’intérieur de soit. Les entrepreneurs qui réussissent savent comment les maîtriser et exploiter leur pouvoir intérieur, leurs instincts et leur intuition. Se connaître avec clarté les mène à la bonne affaire et à l’entreprise pérenne. S’ils n’ont pas une conscience de soi aiguë, ils se heurteront à la contre-force des émotions incontrôlables, menant à leur chute. Avec la conscience de soi, il est possible de mieux prédire les relations de pouvoir nécessaires au succès.

1. Être intérieurement habité

Les leaders qui réussissent sont motivés par une motivation ou une force qui les propulse et les motive à travailler dur pour maîtriser leurs compétences. Cette force intérieure n’est pas unique au succès profond. Tout le monde a cette capacité et chaque personne a quelque chose de distinctif à offrir.

Cette direction intérieure est ce qui guide les entrepreneurs à succès vers l’atteinte de leurs objectifs, car ils sont conduits à exprimer ce qu’ils sont à travers leur travail. Chaque individu a une histoire personnelle pour vivre et bâtir son projet. Aller à l’intérieur est leur premier endroit à exploiter. Cette direction interne permet aux gens de se connaître suffisamment bien pour savoir qui ils sont et comment sont prises leurs décisions.

2. Apprendre les ficelles du métier

Dans toute situation nouvelle dans les affaires, un entrepreneur doit apprendre les ficelles du métier. Les dirigeants qualifiés n’ont pas peur de commencer au début parce que plus ils connaissent la mécanique de base d’une entreprise, plus leurs entreprises seront couronnées de succès à long terme. La personne moyenne a tendance à entrer dans un nouveau business avec beaucoup d’excitation au début et ensuite perdre petit à petit le fil avec des émotions telles que l’ennui, l’impatience, la peur ou la confusion. Les entrepreneurs qui réussissent maîtrisent ces émotions, suivent les autres, apprennent les règles et observent comment les choses s’emboîtent. Grâce à ce processus, ils développent la confiance nécessaire pour maîtriser le destin de leur société. Ils sont humbles et savent qu’avec un travail régulier viennent les victoires.

3. Garder le contrôle de ses émotions

Les grands leaders ont la maîtrise du monde intérieur de leurs émotions. Ils sont déterminés à savoir quand utiliser leurs émotions pour faire avancer les choses et quand se retirer et utiliser la maîtrise de soi pour obtenir ce qu’ils veulent. Les entrepreneurs qui réussissent ne laissent pas la peur ou la colère prendre le dessus. C’est ce qui permet de mieux contrôler leurs capacités de prise de décision. La peur et la colère rendent la maîtrise difficile car ces émotions déconnectent les gens de la pensée rationnelle. Et la pensée rationnelle permet à quelqu’un de rester en contact avec tout le champ de bataille, créant l’espace nécessaire pour prendre de bonnes décisions et propulsant le leader au-delà des émotions vers le succès. La maîtrise de soi est un ingrédient nécessaire à la réussite de la conduite d’une entreprise.

4. Prendre des risques

Les leaders accomplis comprennent que la conscience de soi apporte un sentiment de certitude dans les situations difficiles de prise de décision. Cette conscience de soi leur permet de faire des évaluations plus rapides et plus efficaces dans les moments difficiles. Leur connaissance de soi libère l’espace afin qu’ils puissent couper court aux idées confuses, rendant leur engagement aux décisions plus fluide. Les leaders qui réussissent utilisent l’observation et l’apprentissage pour devenir des maîtres de leur comportement, ce qui leur permet de prendre plus de risques avec moins de pertes.

5. Faire preuve de patience

Les entrepreneurs accomplis ont la maturité et l’expérience nécessaires pour avoir de la patience. Parfois, la conclusion de certaines transactions nécessite une combinaison de stratégie, de réalignement, de suppression, de perte et de retour à la planche à dessin pour recommencer. La patience aide les leaders à regarder au-delà de ce qui est devant eux sans impulsivement détruire les opportunités. Diriger avec succès signifie parfois faire en ne faisant pas et en voyant que tout est fait.

6. Cultiver la sagesse

Apprendre à maîtriser le monde intérieur des réactions est ce qui pousse les dirigeants compétents à prendre des décisions éclairées, à apprendre de leurs erreurs. La sagesse c’est être prêt à perdre de petites batailles pour gagner la guerre. Il n’y a aucun moyen de réussir sans avoir d’abord la capacité de gérer le monde intérieur des réactions, de la peur et de la complaisance. Avec la sagesse vient la persistance. Les dirigeants compétents reconnaissent cela comme la clé du succès. Quand les autres abandonnent, ils continuent. La persistance engendre le succès intérieurement et extérieurement dans le monde des résultats observables. Avoir cette sagesse maintient les dirigeants vers de la croissance continue.

7. Faire preuve de curiosité

Les dirigeants ne sont généralement pas satisfaits d’un certain niveau de succès. Une fois qu’un niveau a été sécurisé et maîtrisé, une voix intérieure demande de vérifier ce qui se passe au niveau suivant. Cette attraction est motivée par une force émotionnelle de curiosité et de désir. Cela implique une curiosité de voir combien plus peut être créé et réalisé. La curiosité stimule l’enthousiasme. Lorsque le désir de réussir découle de cette curiosité, le succès n’a pas de limites. Un manque de curiosité mène au contentement avec ce qui est. Les grands dirigeants ne sont jamais contents. Tout le monde peut être maître de son destin. Les bons résultats proviennent de ces moments où savoir quand et sur quoi investir. Cela signifie avoir la connaissance de soi. Restez curieux en termes de carrière. La curiosité inspire la créativité et cette créativité est à l’origine de toutes les nouvelles idées.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Aller à la barre d’outils