. Les TPE et PME pratiquent encore trop peu le e-commerce
Internet ce Booster

Les TPE et PME pratiquent encore trop peu le e-commerce

En effet, selon un sondage Harris Interactive mené entre juin et juillet 2017, seulement 6,2% du chiffre d’affaires des petites et moyennes entreprises est fait via le commerce en ligne.

Autant la pratique de réserver et acheter sur internet devient courante chez les consommateurs, autant elle a du mal à se développer chez les TPE et PME. Seulement 19% des dirigeants interrogés ont affirmé avoir intégré le e-commerce à leur entreprise. Pour répondre à la question « quel est le pourcentage de CA réalisé par votre société via le commerce en ligne, 81% ont répondu : 0%. 8% ont répondu 1 à 15% et seulement 7% plus de 30%.

Quels sont les secteurs qui ont pris le virage de l’e-commerce ?

L’hôtellerie et la restauration sont les secteurs qui ont bien intégré le commerce en ligne. Ils sont 57% à pratiquer les réservations sur internet et cela représente un pourcentage de leur chiffre d’affaires supérieur à 25%. L’immobilier, l’assurance et la finance pratiquent le e-commerce à 36% et cette activité représente 13% de leur chiffre d’affaires.

Pourquoi un tel retard pour les autres secteurs ?

64% des sondés disent que le e-commerce ne fait pas partie de leur priorité. Les arguments avancés sont le manque de temps (42%), l’investissement ne serait pas rentable (41%). Pire, 61% des sondés estiment que le e-commerce n’est pas pertinent pour leur activité alors que 36,6 millions de français consomment en ligne selon la FEVAD, soit 82% des internautes en 2016.

Des solutions sous-estimées pour augmenter le chiffre d’affaires

Les dirigeants de TPE et PME seraient tout simplement mal informés des outils qui permettent de développer le chiffre d’affaires en ligne de leur activité. les applications mobiles et market places ne font pas partie des stratégies de vente en ligne. 72% des sondés utilisent leur site pour vendre et l’email (60%), et de plus en plus les réseaux sociaux (39%). Les market places comptent pour 34% et les applications mobiles 30%.

Les entrepreneurs qui utilisent ces solutions de e-commerce ont un chiffre d’affaires qui augment plus que ceux qui ne les utilisent pas. 45% de ceux qui ont une activité en ligne voient leur CA augmenter contre 34% pour ceux qui n’en utilisent pas. Pour les dirigeants convertis au e-commerce, l’effet est positif : 4% d’entre eux considèrent qu’il permet d’augmenter la zone de chalandise et/ou d’accélérer la vitesse à laquelle une entreprise réalise ses ventes (70%).

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Aller à la barre d’outils