. Les entrepreneurs français en apnée ! - LEG un pied dans mon entreprise -
La chronique du LEG

Les entrepreneurs français en apnée !

Le mois de mai 2017 a pointé le bout de son nez et avec lui, le retour des beaux jours, des arbres et des pelouses fleuries, des petits oiseaux, l’ouverture des terrasses et le temps de l’élection présidentielle de 2017 !!!

Les français ont voté au premier tour, deux candidats sont qualifiés pour le match final et en attendant rien ne bouge. Dans les gradins, chacun retient son souffle, les minutes s’écoulent au ralenti et dans chaque cœur d’entrepreneur une question tambourine « A quelle sauce, allons-nous être mangés ? »

Rappelons tout de même que l’entrepreneuriat est l’aventure dans laquelle se sont lancés 5 millions de français et que nombreux sont ceux qui voudraient les rejoindre.

Si au premier tour, l’entrepreneuriat et l’innovation était au cœur du débat des candidats, nos chers vainqueurs, participants élus à la grande finale ont-ils réellement un programme propice à l’entrepreneuriat ou exprimé plus simplement l’entrepreneuriat en France a-t-il un avenir ? qui est le candidat des entrepreneurs ?

Sur quelques points, penchons-nous sur les différentes prises de position de Marine Le Pen et Emmanuel Macron.

1- La loi travail

Pour Marine Le Pen, la suppression pure et simple de la loi El Khomri s’impose.

Emmanuel Macron ministre au moment de l’adoption de la loi Travail, souhaite, lui, garder le texte dans sa version en vigueur mais en mettant en place un socle de règles sociales européennes communes ainsi qu’un code du travail digital pour mieux accompagner les PME.

Monsieur Macron souhaite également redonner de la valeur aux instances de représentation des salariés. Il insiste sur le fait que la parité homme/femme doit être respectée et les entreprises sanctionnées en cas de non-respect de la réglementation.

Sur la question du licenciement, le candidat centriste promet l’instauration d’un plafond et d’un plancher des indemnités prud’homales pour un licenciement sans cause réelle et sérieuse. Cette mesure ayant pour but de permettre aux entreprises d’avoir une visibilité et une assurance permettant d’embaucher des salariés en CDI plus sereinement.

2- Le RSI : un fonctionnement véritablement problématique, comment y remédier ?

Face à dysfonctionnement du Régime social des indépendants, Emmanuel Macron propose de supprimer ce régime de cotisation et de le fusionner avec le régime général de la sécurité sociale.

Marine Le Pen propose, quant à elle, de laisser le choix aux entrepreneurs soit de cotiser au RSI mais à condition que ce dernier soit réformé, soit d’être affilié au régime général.

3- Les cotisations sociales et charges sociales trop lourdes, que faire ?

Sur ce point, nos deux finalistes tombent d’accord : il faut une réduction des cotisations sociales mais Marine Le Pen insiste sur la nécessite d’abaisser les charges sociales des TPE/PME de façon signification en fusionnant l’ensemble des dispositifs d’allègements des charges sociales de manière dégressive.

4- La question de l’Union Européenne

Suite au Brexit, certains en France ont des velléités à faire un pied de nez à l’Europe. La question européenne est ainsi plus que jamais au centre du débat présidentielle. Pour les entrepreneurs, en cas de sortie de l’Union Européenne, le bouleversement serait total.

Le Front National a, sur ce sujet une position tranchée : sortir de l’Europe par la voie du référendum.

Emmanuel Macron, de son côté, suggère un véritable gouvernement économique de la zone européenne visant à harmoniser les objectifs budgétaires, monétaires et fiscaux ainsi que les règles d’endettement.

Dans le même esprit que pour la sortie de l’Europe, le Front National souhaite sortir des traités de libre-échange (CETA, TAFTA, etc.) dans le but d’instaurer un protectionnisme afin de protéger les entreprises françaises de la concurrence internationale déloyale.

A cette politique s’oppose très clairement celle d’Emmanuel Macron qui souhaite une véritable collaboration avec l’Union Européenne.

Enfin, le Front National propose un retour à la monnaie nationale redonnant à la France toute souveraineté en matière de politique monétaire.

Emmanuel Macron reste, quant à lui, silencieux à ce sujet.

En conclusion

L’entrepreneuriat est un pilier de l’économie française, cependant rien, aujourd’hui, ne permet aux entrepreneurs de se projeter. Les entrepreneurs sont en apnée, pourvu que l’oxygène revienne au plus vite !

257e61af50_50017097_bulles-oxygene-layoutsparks-com

Tags: , , ,

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Aller à la barre d’outils