. 4 bonnes raisons de s’entourer de jeunes en entreprise pour s’adapter au numérique ! - LEG un pied dans mon entreprise -
La chronique du LEG

4 bonnes raisons de s’entourer de jeunes en entreprise pour s’adapter au numérique !

Nous vous en parlons régulièrement, l’un des prochains gros enjeux des entreprises est la transition numérique. Avec l’arrivée des nouvelles technologies, des nouveaux moyens de télécommunication, les entreprises doivent se saisir de ces outils. Mais cela demande de profondes remises en cause dans l’organisation des sociétés, dans leur gestion, des connaissances mais aussi des investissements.

Et pour cela, les entreprises peuvent et doivent compter sur les nouvelles générations !

Petit tour d’horizon des générations

De 1945 à 1965 : génération baby-boomers
De 1965 à 1978 : génération X
De 1978 à 1995 : génération Y
De 1995 à aujourd’hui : génération Z (mais eux, ils ne travaillent pas encore !)

Les caractéristiques de ces nouvelles générations

Si les baby-boomers ont découvert les outils numériques à la fin de leur carrière, la génération X quant à elle l’a découverte dans sa jeune carrière.

La génération Y est de son côté aussi appelée « Millenials » ou « Digital natives ». Cette génération a grandi avec les nouvelles technologies et est au fait de ses évolutions. Certains d’entre eux se forment même dans des écoles ou à l’université. Ils naviguent sur internet, les réseaux sociaux, avec une aisance que personne ne leur égale et leur mode de vie et de pensée est … très différent de ceux de leurs parents !

génération Y

 

L’aubaine du recrutement des nouvelles générations en 4 raisons

– Pour commencer, 50 % de la population mondiale a moins de 30 ans (trouver un chiffre) selon ….
Les entreprises vont devoir compter sur ces nouvelles générations qui prendront demain ou même dès maintenant leur place au sein des entreprises.
Biberonnés à coup de numérique, ils n’envisagent pas leur travail sans ces outils dont ils se servent pour leurs études ou leur vie quotidienne.
Ils ont donc bien l’intention d’introduire leurs pratiques en plein coeur de leur travail … Et les entreprises ont à priori tout à gagner à faire confiance à ces jeunes qui porteront la transition numérique.

Il est donc certain que le monde du travail ainsi que les process des entreprises vont faire changer de visage des entreprises, de la plus importante à la plus petite.

– Les évolutions numériques font parler un langage universel à tous les habitants de la terre qui y ont accès. Une manière de se comprendre par des comportements et des approches technologiques au delà de la barrière des langues.
Finalement, n’y a t’il pas un plus grand fossé entre un jeune de la génération Y et une personne de la génération des babyboomers issues d’un même pays qu’entre deux jeunes de la génération Y de deux pays du monde ?

– Cette génération Y qui finit d’arriver dans le monde du travail a grandi dans un monde où la stabilité professionnelle n’est plus de mise. Elle voit tout autour d’elle des situations dramatiques de perte d’emploi, de chômage longue durée, ses parents qui sont âgés pour retrouver un emploi ou trop qualifiés … Bref, cela décuple en elle l’envie de changer le monde, en n’oubliant pas ses acquis, et notamment le numérique. Elle est donc ultra-motivée, surtout quand elle partage la vision de son entreprise !
Mais elle n’a plus le même rapport à la hiérarchie et au travail, et cela secoue les rapports en entreprise …

– Cette génération est aussi habituée à tirer son savoir d’internet, elle dispose de tout à portée de mains ce qui la rend autonome.

Ce qu’il faut savoir …

Les nouvelles générations sont très attentives à la « marque employeur » car ils soignent leur « marque employé ». Ils n’ont pas envie de travailler dans n’importe quelle entreprise car ils souhaitent pouvoir communiquer sur les réseaux des informations concernant leur travail et leur entreprise. Elle doit donc correspondre à ce qu’ils ont envie de montrer d’eux, leur image.
Leur entreprise doit donc avoir une bonne e-reputation pour leur donner envie de parler d’elle et surtout d’y rester !

Le travail fait partie de leur vie mais ils ne sont pas prêts à oublier toute vie personnelle. Aller au travail, oui, mais pas en trainant des pieds avec la perspective de passer une longue journée désagréable.

Les grandes entreprises (surtout) l’ont bien compris et c’est pourquoi elles consacrent un budget de plus en plus important pour améliorer la vie de leurs employés au travail.
On peut voir dans leurs actions notamment la création de lieux conviviaux pour échanger en équipe mais pas seulement, le développement du travail à distance permis par les nouvelles technologies justement, l’accès au Wifi partout, le travail sur des outils collaboratifs et une animation importante des réseaux internes et externes de l’entreprise.
L’entreprise devient une marque, dotée d’une image qu’elle se doit peaufiner.

Pour creuser un peu plus le sujet, je vous propose d’aller voir l’entière intervention de Laurent Espine, Directeur national du réseau des écoles EPSI (des écoles d’ingéniérie informatique), au « Rendez-vous des dirigeants qui construisent l’entreprise de demain », juste en dessous :

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Aller à la barre d’outils