Conseils d'experts

A la recherche des secteurs qui recrutent !

Dans ce mois de mai bien avancé où l’hibernation n’est plus qu’un lointain souvenir, vous fourmillez peut-être d’idées de création d’entreprise, d’envie de reprise de business et vous vous sentez pousser des ailes. Non mais c’est vrai ça, le café du bas de votre immeuble vient de fermer, vous êtes si révolté que vous en viendriez presque à vouloir le reprendre.

Avant de vous lancer ou si jamais vous n’avez pas « LA » fameuse idée qui vous permettrait de devenir entreprendre, voilà un petit aperçu de ces secteurs où il fait bon entreprendre.

Ce n’est un secret pour personne, la France connait ces dernières années de grosses difficultés en terme d’emploi. Même si le début de l’année 2016 semble se stabiliser en terme de nombre de chômeurs.
Paradoxalement, certains domaines peinent à recruter du personnel. Que vous ayez fait des études ou non, pourquoi ne pas se lancer dans ces domaines qui recrutent ?

Retour sur ces 3 secteurs qui vont beaucoup recruter !

Le premier secteur porteur est celui de l’aide à domicile.

L’aide à domicile 

Cela réunit les personnes qui travaillent auprès d’enfants, de personnes âgées ou handicapées.

Un organisme de prospective évoluant en lien avec les services du Premier ministre, « France Stratégie », a d’ailleurs estimé le nombre de postes à pourvoir dans ce domaine à 322 000 d’ici 2022 dont près de la moitié seraient des créations nettes d’emploi. Un chiffre qui donne le tournis !

« France Stratégie » estime à près de 70% le chiffre des salariés travaillant dans le domaine de l’aide à la personne et n’étant pas qualifiés.

C’est regrettable car cela ne permet pas d’attirer autant de personnes qu’il y a de besoins. Nous verrons plus tard que des pistes sont envisagées pour contrer ce phénomène.

Les aides-soignants

C’est la deuxième profession qui s’apprête à le plus recruter d’ici 2022. Les prévisions estiment que près de 233 000 postes seront disponibles dont 130 000 à la suite de départs à la retraite. Cette profession encore largement féminine aura sûrement besoin d’hommes pour combler les pénuries de main d’oeuvre.

Chez les aides-soignants, il faut un diplôme d’état pour exercer.

La vente

Les métiers liés à la vente sont eux aussi amenés à voir une bonne partie de leur personnel se renouveler avec une prévision d’ici 2022 de 232 000 postes à pourvoir.

Les profils sont variés dans ce secteur car les qualifications s’étalent du CAP/BEP au master. Ce sont les profils allant du bac pro à la licence qui seront les plus prisés. Les postes les moins qualifiés comme celui de caissier par exemple resteront stables en terme de postes à pourvoir.

Les autres secteurs qui recrutent

Le secteur de l’hôtellerie-restauration embauche beaucoup, plus de 200 000 postes seront à pourvoir dans les prochaines années. Mais une ombre vient se glisser au tableau car l’essentiel des contrats sont à temps partiel et très souvent saisonniers. Une précarité qui ne manque pas d’être soulignée et qui cause du tort à ce secteur qui en fin de compte peine à recruter …

En ces temps troublés, la sécurité privée semble avoir de beaux jours devant elle et le nombre des embauches prévues le démontre allègrement en prévoyant près de 80 000 embauches d’ici à 2022. Mais les attentats que notre pays et même le monde vit pourrait renforcer ces besoins.

Néanmoins, le problème majeur du secteur reste que les embauches se font en CDD en majorité.

Une tendance au développement des diplômes pour des secteurs peu qualifiés.

Il est à noter que ce qui semble positif et prometteur c’est la volonté de donner une qualification à des travailleurs qui très souvent ne sont pas qualifiés ou ont une qualification « basse ». Cet état de fait ainsi que des conditions de travail souvent pas faciles, comme des horaires décalés ou des contrats précaires ont fini par précariser ces secteurs qui n’attirent plus les jeunes qui seront pourtant les futurs professionnels.

Une des solutions qui permettrait d’endiguer le phénomène semble passer par l’augmentation de la légitimité de tous ces travailleurs en leur permettant d’accéder à des formations pour exercer leur métier. Un exemple avec le domaine de l’aide à la personne, où est envisagée la création d’un bac pro ou d’un CAP.

Mais ce processus est long et les besoins en main d’oeuvre se font sentir dès aujourd’hui !

Les créateurs d’entreprise dont vous pourriez faire partie et qui se tourneraient vers ces secteurs auraient bien entendu tout le loisir de mettre en place des procédés en interne afin d’éviter les écueils évoqués ! A vous de créer !

bouton-v3

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Aller à la barre d’outils