. Quel modèle choisir pour gagner de l’argent avec son entreprise ? - LEG un pied dans mon entreprise -
Conseils d'experts

Quel modèle choisir pour gagner de l’argent avec son entreprise ?

Vous voulez créer votre entreprise dans les mois qui viennent. Ce grand projet peut être le fruit d’un besoin de changement de vie, d’un aboutissement d’activité professionnelle, d’une envie de sauter le pas et de vivre de votre passion. Bref, les raisons de créer son entreprise ne manquent pas.

Et si cette envie est exprimée par plus d’un tiers des français aujourd’hui comme nous vous le disions dans un article du début de l’année la plupart n’en sont qu’au stade du rêve ! Loin de dissuader les rêves, au contraire, reste que créer une entreprise est long et coûteux et qu’il va bien falloir vivre !

Vous n’êtes pas comptable ? Qu’importe, nous allons vous présenter quelques pistes pour réfléchir à votre business model. C’est cet outil qui vous permettra de transcrire ou non votre idée en projet.

Enfin, il vous permettra de construire votre business plan, ce document qui sera mis à contribution lors de la recherche de partenariat, de financement par les banques, … Il est plus complet et plus global car il comporte des documents comptables.

Grâce au LEG, vous n’arriverez pas comme un ignare devant votre comptable !

Nous sommes partis rechercher de l’inspiration auprès de celles qui lancent les tendances : les startups !

Le business model des commissions 

Si vous avez prévu de lancer un service le business model de commissions paraît adapté. Vous avez par exemple prévu de mettre en relation des personnes qui pourraient se vendre entre elles des produits ou services ou voulez créer une plateforme permettant à des acteurs ciblés de faire des offres de services ou de produits.

Le principe est que vous préleviez une commission sur chaque transaction permise grâce à vous.

Des grandes entreprises utilisent ce business model. Elles ont souvent commencé dans l’esprit startup et puis le business model étant pérenne, elles sont maintenant des entreprises stables et même présente internationalement.

Ebay, Blablacar, Airbnb, A Little Market ou même les plateformes de crowdfunding utilisent toutes ce business model.

Conseils : – vous devrez fixer le pourcentage de votre commission en fonction notamment du nombre de transactions que vous projetez de permettre
– n’hésitez pas à penser à d’autres sources de revenus en complément

Le business model des abonnements

Rien de nouveau sous le soleil pour ce type de business model que l’on retrouve un peu partout que ce soit pour notre carte de métro/bus/train, le journal que nous recevons, la téléphonie et internet, le cinéma.

Aujourd’hui ce type de business model prolifère pour tous types de nouveaux services (et besoins ?). Nous sommes tous de plus en plus engagés et chaque mois nos frais fixes atteignent un niveau inégalé par les générations précédentes.

Notre abonnement à Canal + coûte une trentaine d’euros par mois, … Bref, vous pourriez presque en rajouter un 😉 !

Le business model de l’affiliation

C’est un modèle de business qui permet la rémunération de l’apporteur d’affaires. Celui qui aura réalisé une vente grâce à vous reversera une pourcentage.

Beaucoup de blogs arrivent à faire vivre leurs contributeurs grâce à ce business model.
Toutefois, il faut réussir à faire se réaliser un gros volume de ventes pour que ce modèle de business soit viable.

Le business model de l’imprimante

Ce business model a été popularisé notamment par Nespresso qui fait beaucoup parler de lui et qui est devenue l’entreprise phare de ce business model.

Le principe est de vendre un produit à prix coûtant tout en créant un besoin pour les consommateurs qui rachèteront des accessoires jetables indispensables au fonctionnement du produit.

Avec Nespresso, une fois la machine à café achetée, vous achèterez pendant toute la durée de vie de la machine, des capsules de café !

Le business model freemium

Ce business plan est issu de la contraction de free et de premium ce qui donne freemium. C’est donc un business model qui mixe un service gratuit (free) et payant haut de gamme (premium).

Ce business model s’appuie sur la mise en place d’une adhésion d’un maximum de clients à son service gratuit que l’on espère ensuite faire adhérer au service payant.

On peut citer Spotify ou Deezer ces acteurs de l’écoute de musique en ligne. C’est aussi le cas de skype.

La liste des business model est longue, longue et de nouvelles manières de gagner de l’argent apparaissent régulièrement ! Vous pouvez creuser vers ceux qui ont été présentés car ils ont été éprouvés ou bien vous lancer dans l’aventure en créant le vôtre ! 

Les outils pour créer son business model 

Le plus classique est le business model Canvas créé par Alexander Osterwaler. Un très bel article du site montersastartup.fr vous permettra d’appréhender facilement l’écriture de votre business model par cet outils de référence.

Dans tous les cas, réfléchissez à répondre à ces questions simples :

– Que vend-t-on ? (produit, service, prix ..)
– Comment se différencie le produit et/ou service par rapport à la concurrence ?
– Quelle politique commerciale sera mise en place ?
– Quels sont les principaux indicateurs financiers ? (taux de marge, coûts de revient, rentabilité …)
– Quels sont les moyens nécessaires pour lancer l’activité ?

Et n’oubliez pas, quand vous aurez presque terminé la création de votre entreprise, pour la publication de votre annonce légale, optez pour les économies et le gain de temps ! Optez pour Le Legaliste !

 

bouton-v3

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Aller à la barre d’outils