. La franchise, bonne idée ? - LEG un pied dans mon entreprise -
Conseils d'experts

La franchise, bonne idée ?

Alors que le Salon « Franchise Expo Paris : le Salon de la création d’entreprise en réseau » vient de s’achever Porte de Versailles à Paris, c’est l’occasion pour votre blog d’évoquer cette manière d’entreprendre.

Chaque année depuis 33 ans, le salon Franchise Expo Paris se donne pour mission d’accélérer le développement des réseaux de franchises en France bien sûr mais aussi à l’International. C’est une plateforme pratique pour la mise en relation des créateurs d’entreprise ou commerçants avec 450 marques présentes pendant le salon.

LEG Franchise visuel interne début

Plongée dans le monde de la franchise qui permet à des milliers d’entrepreneurs de réaliser leur envie d’entrepreneuriat mais qui n’avaient pas « LA » bonne idée qui leur permettait de sauter le pas !

La franchise aujourd’hui en France

En France aujourd’hui, les enseignes franchisées adoptent toujours la stratégie de l’expansion territoriale ce qui leur permet d’obtenir de bons résultats. Plus on a de magasins, plus on vend, ça reste assez logique !

Nous verrons cependant que tous les secteurs ne sont pas concernés par cette embellie.

A la fin de l’année 2015, la Fédération française de la franchise (FFF) comptait 1834 réseaux de franchises pour 69 483 magasins, agences, restaurants … franchisés.

Finalement, le chiffre d’affaires global de l’ensemble du réseau s’élevant à 53,38 milliards d’euros, ce chiffre a progressé de 3,75% en 2015. Une progression trois fois supérieure à celui du PIB français.

Qu’est ce que la franchise ?

La franchise est un concept qui permet une mise en commun des moyens, de la puissance d’une marque, de ses méthodes d’organisation et de marketing, ainsi qu’une innovation boostée par « l’intelligence collective ».

Cette collaboration entre une entreprise – une enseigne, le franchiseur et une entreprise, le franchisé donne lieu à un contrat, comportant donc des droits et des obligations.

Nous allons voir que les principaux avantages apportés par la franchise sont loin d’être négligeables pour l’entrepreneur qui lance son activité. Si le franchisé est propriétaire de son entreprise, la franchise dernière lui permet de limiter les risques d’une création d’entreprise en mettant à sa disposition un système de gestion commerciale éprouvé par les autres franchisés du réseau. Elle lui permet aussi de bénéficier de l’image de marque et de la réputation de l’enseigne que le consommateur connaît bien, le franchisé n’a donc pas à créer sa propre marque. Il bénéficie aussi d’une meilleure rentabilité des capitaux investis car ces derniers sont optimisés grâce aux économies d’échelle dues à la standardisation.

Ce dernier a le devoir, en contrepartie d’appliquer la stratégie commerciale du franchiseur, tout en respectant les standards de qualité mis en place, et en suivant l’évolution du savoir-faire exigé par la franchise. Enfin, le franchisé doit apporter une contrepartie financière à la franchise qui comprennent des redevances forfaitaires initiales ainsi que des « royalties » en contrepartie des avantages accordés aux franchisés durablement.

Les secteurs de la franchise

Le secteur où les réseaux de franchise sont les plus nombreux est celui de « l’équipement de la personne » avec 356 réseaux, suivi par « les autres services aux personnes » avec 194 réseaux et par l’alimentaire avec 171 réseaux. Mais finalement c’est le secteur de l’alimentaire qui compte le plus d’unités franchisées car elles sont 14 223, suivi par les commerces divers qui sont 8200 et par les services auto avec 7651 unités.

Au final, le secteur qui a réalisé le chiffre d’affaires le plus important toutes unités cumulées est celui de l’alimentaire qui représente 19,52 milliards d’euros, soit plus de trois fois plus que son successeur sur le podium, l’équipement de la maison avec 6,09 milliards d’euros.

Les secteurs porteurs :

Au contraire, le secteur de l’équipement de la maison se porte bien tant au niveau de l’ouverture de nouveaux points de vente ce qui a été le cas avec l’année 2015 qui a vu s’en créer 228 qu’en terme de chiffre d’affaires global puisque celui-ci a augmenté de 800 millions d’euros.

Le commerce alimentaire est le grand gagnant de la bataille. A tous les niveaux, il gagne ! 763 unités franchisées tout d’abord, 7,3% de son chiffre d’affaires ensuite. Vous aurez remarqué que les grandes enseignes du secteur ont su s’adapter à l’évolution du commerce de proximité en proposant des formats adaptés de leurs magasins en fonction des territoires.

Ouvrir une franchise d’une enseigne de restauration rapide semble prometteur mais attention toutefois car le secteur commence à être bouché.

Les franchises du domaine du secteur du service aux personnes ont quant à elles un fort potentiel même si les chiffres ne le confirment pas.

Les secteurs à éviter :

Le secteur de l’habillement stagne. Les ventes sur internet ne cessent de progresser comme nous vous le disions dans un article dédié au e-commerce récemment et cela semble porter fortement préjudice au secteur.

Le secteur du « commerce divers » qui comprend les fleurs, les jouets et loisirs, les bazars-dépôts-ventes, le matériel de bureau, les librairies-papeteries, les produits pour fumeur entre autres est durement touché puisqu’en 2015 c’est ce secteur qui a connu la plus importante perte d’unités franchisées.

Pourquoi la franchise reste t’elle une belle opportunité malgré le contexte difficile engendré par la progression abyssale du chiffre d’affaires généré par le e-commerce ?

Ce qui est certain c’est que l’avenir est incertain. Les ménages français consommeront-ils plus ? Rien n’est moins sûr.

C’est pour cela que les grandes enseignes essayent d’optimiser leurs magasins. Elles cherchent à se rapprocher de leur clientèle pour mieux la comprendre et mieux la servir de fait.

Dans ce contexte économique imprévisible, malmené par une actualité difficile dûe aux attentats qui jette un froid dans l’esprit des consommateurs, la franchise attire car elle offre un appui de poids en transférant un peu du risque engendré par l’investissement dans une entreprise. Pour la marque de franchise, s’appuyer sur des franchisés qui connaissent leur marché local est aussi une belle aubaine pour limiter les pertes d’argent de magasins qui sont mal insérés économiquement.

La FNAC et Darty prévoient ainsi que leur rapprochement impulse une nouvelle stratégie de fermeture de certains de leurs magasins pour en réouvrir d’autres en franchise.

En ligne de mire, la fidélisation d’un client mieux connu et dont les besoins sont donc mieux compris. Les enseignes ont compris que l’e-commerce était une tendance de fond, elles essayent donc de créer une complémentarité entre le Web et leurs magasins. On achète sur le web et on récupère en magasin, en demandant écoute, accueil et conseils !

Le franchisé connaît mieux ses clients, il est donc très bien placé pour participer à cette tendance !

 

Sachez que si vous créez votre entreprise, en tant que franchisé ou non, le réflexe Le Legaliste.fr pour passer votre annonce légale est une très bonne idée 😉 !

Créer et publier votre annonce légale de SAS en ligne

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Aller à la barre d’outils