La chronique du LEG

Chronique du LEG semaine 8 : « on mène notre barque » !

Ca y est, la semaine 8 de l’année 2016 s’apprête à nous laisser partir en we … Voilà donc le moment de la Chronique du LEG. Deuxième semaine d’existence, elle amorce son installation dans le paysage des publications du LEG, et on trouve ça vraiment chouette !

Comme un petit mot que se passerait le ciel, on a l’impression que ce dernier a envie de nous épargner des vendredis au temps maussade, histoire que l’ambiance à l’extérieure soit aussi lumineuse que celle de notre coeur. C’est vrai qu’il est content ce petit coeur, d’être libéré des réveils (trop) matinaux et des trajets quotidiens pour deux jours. Ces trajets quotidiens où, comme le veut la vie parisienne, on se retrouve coincé entre Madame déjà éreintée par ses enfants et Monsieur qui regarde ses mails sur son téléphone pour gagner 5 minutes avant d’arriver au bureau.

Pour commencer la semaine, on s’est enfin posé les questions qui nous taraudaient, nous qui évoluons dans le milieu de l’entrepreneuriat. « Et comment ça s’écrit ? » C’est vrai qu’avec tous ces mots venus d’Outre-Manche, on ne s’y retrouve plus ! On met un « s » ou pas ? Startup ça prend un tiret ? On double la consonne pour transformer un nom commun en nom de fonction professionnelle ?

Finalement, on a tranché et on va essayer de s’y tenir !

Mercredi j’ai présenté pour la première fois un espace de coworking qui s’est glissé dans notre rubrique « Tendance coworking ». Situé à Paris, et parmi l’un des premiers nés du genre, ça a été une belle expérience d’essayer de comprendre ce qu’avait voulu créer Pauline Thomas, sa fondatrice. Et le must du must pour une rédactrice c’est lorsque ceux que l’on a présenté sont contents de voir que l’on a saisi l’ambiance des lieux et qu’ils nous invitent à passer !

Hier, on a eu la chance de publier dans nos colonnes une interview publiée dans notre rubrique « Paroles d’entrepreneurs », une interview d’un jeune chef d’entreprise qui réussit dans ce qu’il entreprend. Pourquoi réussit-il ? Parce qu’il a identifié avec ses associés un vrai besoin et qu’il sait se remettre en question pour pivoter et faire évoluer sa startup en fonction des attentes de ses clients qui évoluent elles aussi. Tout le monde est satisfait et il démontre que l’optimisme, la confiance et en même temps la remise en question de soi-même, sont des facteurs indispensables pour créer et innover en France. Oui, il est possible de créer en France ! Pas convaincus ? Lisez et vous verrez !

Et puis, le LEG s’est aussi déplacé au fond d’une cour ouvrant sur un jardin, au fin fond de Belleville. Une super découverte, sereine et joyeuse, qui va donner naissance à un bel article ! On espère qu’il vous plaira ! Rendez-vous la semaine prochaine pour le découvrir.

Bref, cette semaine était :

 

26:02 Chronique du LEG Semaine 8

 

La barque est amarrée, bien accrochée au bâton qui, sortant de l’eau trouve ses bases dans les profondeurs du lac, mais surtout prête à reprendre son voyage à travers nos blogs et rubriques dès lundi !

Belle fin de semaine à chacun d’entre vous ! Soyez heureux, vous êtes le sel de l’entrepreneuriat français !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Aller à la barre d’outils