. Vie des entrepreneurs / Vie des salariés : le match ! - LEG un pied dans mon entreprise -
La chronique du LEG / Presse et Actualités

Vie des entrepreneurs / Vie des salariés : le match !

Le 20 janvier dernier, devant Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV, Emmanuel Macron a déclaré que « la vie d’un entrepreneur est souvent plus dure que celle d’un salarié ». Une phrase parmi d’autres qui a soulevé vives réactions auprès des politiques de tout bord mais aussi des français qu’ils soient entrepreneurs ou salariés. Certains lui ont apporté leur soutien mais les réactions étaient globalement très mitigées.

Jeudi matin en direct de France Bleu Provence, le ministre a pris un virage à 180 degrés en disant avoir « eu tort » d’employer cette « formulation ». Volonté d’apaisement ou réel changement d’opinion, on ne le saura pas !

Mais cette phrase qui défraye la chronique a le mérite d’attirer notre attention sur une opposition souvent entendue ci et là. Alors, la vie des entrepreneurs est-elle plus dure que celle des salariés ? C’est ce que nous allons voir en comparant diverses thématiques.

D’ailleurs, n’hésitez pas à commenter cet article pour nous dire ce que vous avez pensé de cet épisode médiatico-politique, que vous soyez entrepreneur ou salarié.

Le temps de travail 

Dans l’esprit commun, les entrepreneurs travaillent beaucoup plus que leurs salariés ? La différence est-elle si importante ?

Entrepreneur

En 2013, l’assureur Hiscox s’intéressant au nombre d’heures travaillées par semaine pour les entrepreneurs avait conclu dans son enquête publié par le magazine challenges que ceux ci passaient en France 42,1 heures au travail. L’étude concluant par ailleurs que ces derniers ne prenaient en moyenne que 17 jours de vacances dans l’année contre 18,5 pour le reste des travailleurs.

Une autre étude menée par l’Institut de sondage OpinionWay a pu mesurer que les patrons de TPE travaillent en moyenne 9h40 quotidiennement, et ce 6 jours sur 7. Au total, ils travailleraient 58h par semaine.

Ce qui est certain, malgré des études plus ou moins contradictoires, c’est que les entrepreneurs ne comptent pas leur temps de travail, celui-ci n’étant par ailleurs pas encadré.

Salarié

Au contraire, le temps de travail des salariés est quant à lui encadré par la loi; il est donc plus régulier. Le temps de travail de base est de 35 heures, mais il se situe en moyenne à 37,5 heures.

Pour conclure, on peut dire que la réalité des horaires varie beaucoup d’une entreprise à l’autre. Malgré tout, les entrepreneurs semblent dans la très large majorité des cas avoir des horaires de travail beaucoup plus importants que ceux de leurs salariés.

Entrepreneur 0 – Salarié 1

L’espérance de vie

Selon l’Insee, les chefs d’entreprise ont une espérance de vie à 60 ans plus faible que celle des cadres et professions intermédiaires. Toutefois, cette dernière est supérieure à celle des employés et des ouvriers.

En moyenne à 60 ans, les chefs d’entreprise ont encore 22,2 ans à vivre tandis que les employés et ouvriers n’en ont plus que 19,6.

Entrepreneur 1 – Salarié 0

La précarité

Lorsque l’on écoute les entrepreneurs, nombreux sont ceux qui évoquent leur peur du lendemain. Le risque de faillite, de l’échec du projet dans lequel on investit temps et argent peut en dissuader plus d’un. Être entrepreneur induit naturellement dans l’esprit des créanciers une certaine défiance, d’où la difficulté qu’ont par exemple certains à obtenir un prêt bancaire pour effectuer des démarches dans leur vie personnelle mais aussi à devenir locataire car ils n’ont pas de revenus fixes …

Malgré tout, les salariés ne sont pas épargnés par la précarité et en premier lieu ceux qui sont embauchés en Contrat à Durée Déterminée ou travaillent en intérim.

Une étude de la Banque de France a pu montrer que les salariés représentent 34,4% des surendettés, bien loin devant les chefs d’entreprise qui n’en représentent que 0,4%.

Entrepreneur 1 – Salarié 0

La protection sociale et retraites

En cas de faillite, un entrepreneur ne peut à priori pas obtenir le versement du chômage. En cas de maladie, l’assurance maladie ne prend pas en charge l’indemnisation.

Concernant les retraites, l’entrepreneur dispose d’un système beaucoup moins avantageux que celui des salariés. A lui de mettre de l’argent de côté pour couler de vieux jours sereinement !

Entrepreneur 0 – Salarié 1

Le stress et les contraintes

 

29:01Visuel STRESS Salarié-Entrepreneur

 

Entrepreneur

Lorsque l’on est entrepreneur, on l’est souvent par choix et par passion. Même si la charge de la responsabilité qui pèse sur les épaules de ce dernier est souvent très forte et stressante, l’indépendance permet pour beaucoup d’entre eux de mieux accepter ces contrariétés.

Salarié

Etre salarié c’est être stressé ou contrarié mais différemment. Au final, la responsabilité d’un échec ou d’une réussite ne repose pas directement sur le salarié, car il ne maîtrise pas tout et les décisions finales ne lui reviennent pas.

Toutefois, ces propos sont à nuancer car les deux statuts peuvent faire connaître des situations intenses de stress. Peut-on vraiment les comparer ?

Que l’on créé ou que l’on intègre un projet, l’adhésion est un moteur qui permet de se motiver pour continuer.

Entrepreneur 1 – Salarié 1 

Finalement, comme dirait l’autre, chaque statut à ses avantages et ses inconvénients … Un peu comme dans toutes les situations de la vie ! Tout dépend du sens que l’on veut lui donner !

Match nul !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Aller à la barre d’outils