Paroles d'entrepreneurs

« Je peux envoyer mes dossiers en ligne sur Infogreffe à la vitesse de l’éclair »

« Avant, cette profession c’était Byzance se rappelle avec nostalgie André Saint Philippe, avocat au Barreau de Paris. « Mais aujourd’hui avec ce Macron qui souhaite notre mort, difficile de se faire des petits week-ends romantiques en Relais et Château. » lâche le quinqua frustré.

« Maintenir le niveau de vie promis à ma femme lors de notre union était un prérequis non négociable pour que Christine accepte de m’épouser » assure l’avocat obligé cependant de revoir ses tarifs à la baisse. « Aujourd’hui avec les offres law cost d’internet, les clients préfèrent consulter des avocats souvent bidons et être mal défendus plutôt que de rencontrer un vrai professionnel capable de vraiment les accompagner. » déplore-t-il.

Comment continuer de mener la grande vie ?

André souhaite pourtant continuer d’emmener sa femme Christine dans des petits coins pleins de charme. « Vous savez avant je ne faisais pas trop attention à mes dépenses, ça allait et ça venait, je ne me prenais pas la tête pour 50 €. Sauf qu’aujourd’hui avec tous les bâtons que l’on nous met dans les roues, difficile de maintenir le standing de vie auquel ma femme s’est habituée. Comment lui refuser la carte Gold lors de ces samedis après-midi à flâner dans les boutiques ? »

André s’est alors penché sur ses comptes pour voir comment il pouvait faire de substantielles économies.

La parution légale

Habitué à publier toutes ses parutions judiciaires avec les journaux officiels, André entend parler d’une offre d’annonces légales en ligne. Intrigué, il clique sur le site Le Légaliste.fr et simule une annonce pour en découvrir le prix. Et là il tombe des nues : il pouvait – à service égale – économiser 30 à 40% sur ses parutions légales. « J étais vraiment étonné du prix » confirme le ténor du barreau. Après avoir testé diverses prestations et comparé les tarifs du marché, André a finalement effectué toutes ses annonces avec  Le Légaliste.fr.

Spécialisé dans l’accompagnement des entreprises, André peut être amené à publier plus de 10 annonces légales par mois. « En payant moins de 100 euros l’annonce légale de SAS au lieu de 200, je peux vous dire qu’a la fin du mois économiser 1000 euros, c’est tout bénef pour moi. De plus, je reçois immédiatement les attestations de parution en pdf par email, je peux ainsi envoyer mes dossiers en ligne sur Infogreffe à la vitesse de l’éclair. Mon annonce est publiée dans un journal d’annonces légales que je reçois quelques jours après dans ma boîte aux lettres. C’est tout de même bonnard ! » s’exclame finalement l’avocat un brin familier.

Tous ses dossiers bouclés, il peut ainsi partir du bureau le vendredi à 17H30, les valises déjà mises dans le coffre du petit cabriolet, direction Deauville.  Avec son pécule mis de côté, André s’est ainsi permis d’emmener sa femme bruncher le samedi midi à l’hôtel Normandie où ils passeront la nuit, puis de rentrer le dimanche soir, le cœur léger mais surtout l’esprit serein.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Aller à la barre d’outils