. Avoir le ton le plus approprié passe par le contenu
Conseils d'experts

Avoir le ton le plus approprié passe par le contenu

Gabriel Dabi-Schwebel est le fondateur de l’agence inbound marketing 1Min30. Il livre pour Leg sa vision du marché et donne aux créateurs de startups de précieuses clefs pour lancer et développer leur activité grâce au web.

Interview de Gabriel Dabi-Schwebel

Comment trouver le ton approprié pour s’adresser à ses différentes cibles ?

Gabriel Dabi-Schwebel : Avoir le ton le plus approprié passe par la création de contenu : il faut avoir un contenu construit et pertinent en fonction de la cible que l’on souhaite toucher.  Il faut également définir une ligne éditoriale distincte que l’on retrouvera sur l’ensemble des contenus proposés via le blog, les relations presse, les campagnes d’e-mailing et les newsletters. Avoir de la réflexion sur le contenu graphique permet également de véhiculer des valeurs à travers le ton que l’on souhaite adopter.

Quelle place tient le référencement naturel dans le développement de sa notoriété ?

GDS : Le SEO représente une part très importante – environ 50% – du temps consacré au développement de son audience web. Il est important de concevoir les contenus en pensant aux requêtes tapées par les internautes. L’exemple du jeu Jeopardy fonctionne bien : le principe est simple. Il s’agit de deviner la question posée à partir de la réponse. Rédiger son contenu en songeant constamment aux questions que les internautes vont se poser sur son service et son offre permet d’être plus pertinent sur la manière de construire son article.

C’est un travail également à effectuer sur le buyer persona (définir le profil client). Cela permet de garder de la cohérence dans le contenu que l’on crée et d’apporter des réponses aux questions posées sur les moteurs de recherche.

Quelles sont selon vous les attentes des créateurs d’entreprise pour faciliter leurs formalités de création ?

GDS : Aujourd’hui il est possible d’effectuer quasiment l’ensemble des formalités de création de son entreprise sur internet. Mais cela reste parfois un peu compliqué. Car si l’on peut tout faire en ligne, être plus accompagné dans une logique « step by step » permettrait de mieux savoir comment faire pour gérer tous les outils proposés dans ce domaine.

Quels sont les freins que vous percevez qui empêchent de lancer son entreprise sur internet ?

GDS : La part de risque reste encore un frein majeur, il ne faut pas oublier le nombre de créations d’entreprises qui échouent quand peu réussissent. La concurrence sur Internet s’est accrue et donc la compétition est plus féroce. Se lancer aujourd’hui nécessite beaucoup de temps et un véritable investissement. Quel que soit l’idée brillante ou le métier,  il faut se démarquer pour être meilleur.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Aller à la barre d’outils