. Taxis vs UberPOP: cinq conseils à ne pas faire en entreprise - LEG un pied dans mon entreprise -
Presse et Actualités

Taxis vs UberPOP: cinq conseils à ne pas faire en entreprise

Les litiges opposant les chauffeurs de taxi et ceux d’Uber, la société américaine de transport de personnes via des chauffeurs privés, ne cessent d’augmenter ces dernières semaines.

Entre flou juridique et altercations qui vont jusqu’à en venir aux mains, les relations entre ces deux protagonistes du transport de particuliers n’ont jamais été aussi mauvaises.

Aujourd’hui, nous allons transposer les erreurs commises par les taxis qui ne devraient pas être reproduites dans le monde de l’entreprise.

Refuser la concurrence


Le premier reproche que l’on pourrait faire aux taxis est d’avoir refusé la concurrence. Dans la plupart des secteurs d’activité, l’arrivée d’un nouveau concurrent permet de se recentrer sur son activité afin d’offrir une meilleure offre, ou une meilleure expérience client. Ici, il n’en est rien puisque les taxis ont tout simplement refusé et ce de manière violente, l’arrivée d’UberPOP. Lorsque que vous êtes chef d’entreprise, il vous faut être capable d’accepter cette nouvelle concurrence, et vous servir d’elle afin de vous développer.
Etre violent

Uns des principes qui ne vise pas seulement à être appliqué qu’en entreprise mais dans la vie de tous les jours: ne pas être violent.
Ici le tort des  taxis a été d’agresser moralement puis physiquement plusieurs conducteurs et clients du service de location de chauffeurs privés, dans plusieurs villes en France : Marseille, Strasbourg puis plus récemment Lyon. Dans le monde du travail, si vous adoptez la même attitude, non seulement votre entreprise sera décrédibilisée et jouira d’une mauvaise réputation, mais en plus vos clients vont commencer à vous fuir comme la peste.

 

uber et taxis
Interpeller les clients de la concurrence


Les opés de streetmarketing, où les marques interpellent les potentiels clients, ont prouvé leur efficacité. Interpeller les clients ou les prospects est donc quelque chose de bien mais, quand il s’agit d’actes négatifs comme les taxis ont réalisés, les bénéfices sont nuls voir dégénératifs.

A Lyon par exemple, dès qu’un client de UberPOP est repéré par les chauffeurs de taxi, ceux-ci n’hésitent pas à l’interpeller, l’insulter et voire même le dégrader physiquement. Intolérable dans la vie de tous les jours comme dans le monde des entreprises. Quel terrible chef d’entreprise vous feriez, si vous encouragiez vos collaborateurs à adopter la même attitude.

Etre tourné vers soi-même

Le premier principe en entreprise comme dans la vie est de ne pas se tourner uniquement vers soi-même, mais bien vers les autres. Une des principales techniques de marketing s’appelle le « Benchmark » qui est une analyse complète de la concurrence; en faisant cela, l’entreprise s’inspire de ce que fait la concurrence et le transpose à son activité. Ici, les taxis n’ont pas su s’accaparer les forces d’Uber et sont restés orientés et centrés sur eux même.

Pratiquer des prix et une offre non adaptés


Le succès grandissant qu’a connu Uber est lié à la faiblesse de l’offre et les prix exorbitants que propos(aient)ent les taxis.

Le succès de la compagnie de VTC réside dans le simple fait qu’elle ait permis de rouvrir un marché qui était jusqu’à présent fermé et sans réelle concurrence ( la seule existante était entre taxis eux même). Encore une fois, le tort des taxis est d’avoir fait une offre tournée vers eux sans s’occuper ni du respect ni de la satisfaction du client. Une attitude à éviter en entreprise.

Tags: , , , ,

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Aller à la barre d’outils