. La vie en entreprise: entrepreneur et père de famille - LEG un pied dans mon entreprise -
La chronique du LEG

La vie en entreprise: entrepreneur et père de famille

Derrière chaque histoire d’entreprise, il y’a un Homme, véritable garant et pilier, qui gère toutes les composantes de son projet. La principale difficulté réside dans le fait de savoir allier sa vie professionnelle et personnelle, bien que ces deux aspects de la vie ne soient pas reliés, la réussite d’une passe généralement par celle de l’autre.

La vie d’une entreprise est semblable à la vie de n’importe quel individu: des hauts, des bas, des événements heureux, d’autres malheureux. Chaque événement est transposable et comparable à chaque étape de la vie de votre entreprise. Le plus important est de savoir recentrer ses objectifs et de connaître la direction que vous prenez aussi bien pour votre entreprise que pour votre vie personnelle.

ENTREPRENEUR

 

La création de votre entreprise peut être comparée à la naissance de votre premier enfant. Inquiétudes, angoisses, vous désirez comme tous bons parents que votre bébé entame de la meilleure sa nouvelle vie: quelles sont les meilleures garanties que j’ai ? Mes objectifs sont-ils atteignables ?

Maurice C. est entrepreneur et vient de lancer son activité dans la vente de porteclés. Il est confiant car d’après ses analyses le secteur est très porteur et il pense être le seul sur le marché. Comme lors de la naissance de son premier enfant avec sa compagne, il va devoir aller officialiser la naissance. Cette fois-ci pas besoin d’aller à la mairie, direction le tribunal de commerce et le greffe les plus proches de sa région. Qu’importe le statut juridique qu’il aura choisi pour son entreprise, il l’aimera tout de même.

Seulement voilà, son bébé a désormais 4 ans, il a bien grandi, Maurice aussi. L’appartement dans lequel ils vivent est désormais trop petit pour les accueillir tous les trois, une seule solution se présente: déménager. La taille de son entreprise s’est accrue, le nombre d’employés a doublé tout comme le chiffre d’affaires, Maurice et ses employés commencent à se sentir à l’étroit dans leurs locaux. Il serait peut-être temps de penser à transférer le siège social. Rien de plus facile, puisqu’une fois les nouveaux locaux trouvés, il est nécessaire de publier une annonce légale dans un journal habilité pour que ce transfert soit effectif.

Une fois installés dans leurs nouveaux appartements, la famille C. peut désormais voir l’avenir plus tranquillement. Sauf que voilà, sa femme Chloé désire officialiser leur relation, depuis le temps qu’ils sont ensemble, le temps du mariage semble être venu. Prendra t-elle son nom ? Ou alors un mélange des deux ? Comme lors d’un changement de dénomination pour une entreprise, Maurice va devoir se rendre à la mairie pour réaliser les démarches pour que sa bien aimée porte son nom ou alors effectuer un changement de nom patronymique sur des sites de formalités juridiques. Espérons qu’avec le temps, cela ne se transforme pas en un changement d’administrateur…

Le temps passe, les années avancent, en plus d’avoir une famille comblée et heureuse, son entreprise commence à être pérenne; le chemin parcouru jusque là est conséquent, ses efforts sont payants. De plus, bonne nouvelle ! Chloé attend son deuxième enfant, la famille s’apprête à accueillir un nouveau membre. Concernant  l’entreprise, avec le temps, Julien est devenu un véritable chef de navire, guidant ses employés comme un chef de bord guiderait son équipage. Les prévisions sont bonnes, le navire a affronté victorieusement la houle et les tempêtes qu’ils ont pu traverser durant ces années. Son succès a attiré les investisseurs qui désirent prendre part à son aventure. Que faire ? Modifier le capitale via une augmentation de celui-ci !

Seulement voilà, après quelques années, le temps à fait son effet, la routine s’est installée. Leur couple bat de l’aile, et Julien n’est plus autant présent que par le passé, et Chloé le lui reproche. Leurs enfants ont bien grandi, ils sont désormais au lycée, Julien se concentre quasiment exclusivement à sa société, qui compte désormais plus de cent employés.

Réel dilemme que celui de Julien. Que doit-il faire ? Se recentrer sur sa famille ? Continuer à gérer les deux casquettes de patron et père de famille ? Le choix est compliqué et ne doit pas être prit à la légère.

Cependant, après une longue introspection, Maurice a décidé de ne pas pousser le bouchon trop loin et de confier son entreprise à une tiers personne et donc de passer la main. Le changement de gérant est une étape significative dans la vie entrepreneuriale puisqu’elle signifie comme la dissolution ou la liquidation la fin de sa participation dans cette entreprise. Excepté qu’ici, sa société continuera son activité mais sous la direction d’une autre personne.

Maurice a fait un choix. Il a préféré favoriser sa famille et passer la main à une personne de confiance et capable de faire tourner « son » entreprise., qui n’est plus la sienne.

Tags: , ,

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Aller à la barre d’outils