. Création d'entreprise : quelle tendance de fond ? - LEG un pied dans mon entreprise -
Conseils d'experts

Création d’entreprise : quelle tendance de fond ?

Si l’on parle de reprise timide de l’économie grâce notamment à la consommation des ménages, les raisons de croire à la reprise de la croissance ne manquent pas. Les TPE et PME restent fragiles notamment à cause d’une faible activité, comme en attestent les derniers chiffres des liquidations de société.

La tendance concernant la création d'entreprises en France

La vraie tendance en terme de création d’entreprise

Défaillances d’entreprise en progression

On observe une forte hausse de 7,6% au premier trimestre 2015 sur un an des défaillances d’entreprises.
De janvier à mars 2015,  18 134 entreprises ont été placées en procédure de sauvegarde, de redressement ou de liquidation judiciaire.
En 2014 il n’y en avait eu « que »16 858 selon le cabinet Alteres dans une étude parue jeudi.

Les défaillances d’entreprises d’un seul salarié explosent de 54% tandis que celles de deux salariés augmentent de 8%. « Le premier emploi est une charge financière que beaucoup d’entrepreneurs en panne d’activité semblent ne plus pouvoir assumer », avance Altares.

Du côté des créations d’entreprises, l’Insee publie un chiffre en hausse de 0,7% sur l’année, (+3,5% hors entreprises individuelles). 49,9% des créations enregistrées sur les douze derniers mois étaient des demandes d’immatriculations de micro-entrepreneurs, précise l’institut.
Au mois de mars, le nombre de créations a augmenté de 1,8% en mars après une hausse de la même ampleur le mois précédent, pour s’élever à 44.557. En excluant les micro-entrepreneurs (ex-auto-entrepreneurs), elles affichent une hausse plus limitée, de 1,3%. Mais sur les trois mois à fin mars, le nombre de créations a diminué de 4,6% (+0,4% hors entreprises individuelles) par rapport à la même période de 2014.

Quelle est la tendance de la pérennité des entreprises sur le long terme ?

Selon l’Insee, 71% des entreprises créées au premier semestre 2010 sont encore actives. C’est mieux que pour les sociétés de la génération 2006 à cause de la crise des supprimes de 2008-2009.

Cette moyenne est plus faible pour les entreprises de commerce (64%), des activités immobilières (67%) ainsi que dans la construction (68%). Les secteurs durables pour une société sont la santé (85%), l’industrie (80%), le transport (78%), et les services aux entreprises (77%).

La longévité d’une entreprise dépend d’un fort investissement initial, d’un niveau de formation élevé du créateur d’entreprise et d’une expérience préalable dans le même métier. Les entreprises crées au bout de 3 ans génèrent globalement autant d’emplois que celles qui disparaissent.

Les effets de l’apparition du régime de l’auto-entrepreneur en 2009

Si les entreprises crées en 2010 sont plus pérennes que celles crées en 2006, ce n’est pas uniquement lié à la récession de 2008-2009. En effet, la création du statut de l’auto-entrepreneur a pu permettre aux chefs d’entreprise de tester la viabilité de leur projet avant de se lancer véritablement dans la création d’entreprises réelles. Grâce notamment pour les créations d’entreprises individuelles avec un faible investissement initial.

Les raisons d’y croire en 2015 : la relance du phénomène startup

La France est la première nation d’Europe en termes de créations de startup. L’essor des startups françaises concernent majoritairement les secteurs technologiques. Elles surfent sur la tendance de l’économie collaborative et incarnent l’esprit de l’innovation de rupture.

Le phénomène reste difficile à quantifier car il n’y a pas de définition standardisée de la startup. On parle d’une entreprise à la recherche d’un modèle économique qui se donne l’ambition de croître très vite sans objectif premier de rentabilité.

Il y a environ 80 000 jeunes entreprises de Croissance en Europe. , on évoque entre 8 000 et 10 000 startups en France. La moitié des créations de startup sont en Ile-de-France. A paris, on parle d’environ 3 000 à 5 000 startups indique Bercy.

Des chiffres à prendre avec des pincettes donc.

Tags: , , ,

2 Comments

  1. Alb4t0r says:

    Merci maintenant je sais vers quoi m’orienter pour ma création d’entreprise

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Aller à la barre d’outils