. Le Burn-Out en 3 questions-réponses
La chronique du LEG

Le burn-out en 3 questions – réponses

Le burn out est un anglicisme se traduisant littéralement par se consumer entièrement. Lorsque c’est arrivé à Patrick . 51 ans gérant d’une franchise, le choc a été on-ne-peut plus violent. En sortant du bureau, il sent ses jambes qui commencent à se dérober. La chute. Et puis le trou noir.

Ce syndrome concerne tout de même 3 millions d’actifs selon le cabinet Technologia dans son étude publiée en janvier. Alors pour éviter de tout perdre du jour au lendemain, voici quelques infos et conseils pour faire face au pire.

Comment faire un burn out ?

Le cocktail détonnant : travail excessif (tout le temps) + travail compulsif (ne penser qu’à ça). Lorsque les symptômes surviennent il est déjà trop tard pourtant le mal se développe progressivement en plusieurs phases : suractivité ; sur-engagement ; apparition de troubles du sommeil ; troubles digestifs ; anxiété ; mal-être ; puis acharnement frénétique. A ce stade, l’anxiété se généralise, la fatigue est permanente, la personne se coupe de son entourage privé pour décompresser. Si la personne insiste sur le long terme, elle s’écroule, épuisée et vidée de l’intérieur.

Pourquoi faire un burn Out ?

Le Burn-Out part avant tout de bonnes intentions : perfectionnisme, ambitions, travail sans relâche… Les entrepreneurs et dirigeants d’entreprise sont ainsi plus vulnérables car dévoués corps et âme à leur projet. échanges avec les clients, soucis des commandes, pensée permanente de gestion de trésorerie ou encore licenciements en période de crise … tous ces facteurs renforcent les risques. La connexion permanente induit des échanges accélérés en permanence et un rythme de sommeil fortement réduit depuis dix ans. Socialement le repos est perçu comme de l’improductivité et et le nombre d’heures travaillée un critère de statut social. Ces contextes favorisent les raisons de personnes atteintes de burn-out.

Comment prévenir le burn-Out ?

Lorsque des symptômes sérieux apparaissent, comme des ulcères ou des malaises, il faut immédiatement lever le pied. Cela passe par le respect du sommeil. Accepter de se coucher tôt et ne pas travailler les week-ends. Pour certains, cela passera par des arrêts de travail de plusieurs semaines voire plusieurs mois.
De nombreuses méthodes de relaxation comme le yoga ont fait leur preuves. Reprendre un dialogue parfois rompu avec l’entourage, amis et famille et savoir les écouter peut prévenir de nombreux risques.  Le véritable effort concerne également la capacité à déléguer. Les stars du burn-out ont souvent tendance à se sentir invincibles et sur-puissants… Ce dénis pousse parfois les entrepreneurs à ne plus se rendre compte de leur santé.

Aller n’oubliez pas de vous reposez ce week-end !

Tags: , ,

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Aller à la barre d’outils